Onefootball
Lucas Hybord

📾2019 en 9ïžâƒŁ moments forts


L’annĂ©e se referme tranquillement, au seul rythme de la Premier League. Mais 2019 a Ă©tĂ© riche en Ă©vĂ©nements sur la planĂšte football. VoilĂ  ce qu’il faut en retenir !


AndrĂ©zieux ridiculise l’OM en Coupe de France (6 janvier)

FBL-FRA-CUP-ANDREZIEUX-MARSEILLE-1577718772.jpg

Supporters marseillais, sautez directement au paragraphe suivant. DĂ©but janvier 2019, l’OM se dĂ©place au Chaudron de Saint-Étienne pour y affronter AndrĂ©zieux, club de National 2, en 32es de finale de la Coupe de France.

Rudi Garcia ne prend pas son adversaire de haut et aligne une Ă©quipe type, avec Payet, Thauvin, Mandanda ou autre Luis Gustavo. EmbourbĂ©s dans une saison galĂšre, les Olympiens ne relĂšvent pourtant pas la tĂȘte. Ils se font surprendre et s’inclinent 2-0. AndrĂ©zieux rejoint Carquefou et Quevilly au panthĂ©on des club amateurs ayant rĂ©cemment Ă©liminĂ© l’OM.


La tragédie Sala (21 janvier)

FBL-FRA-LIGUE1-NANTES-GUINGAMP-1577719462.jpg

Impossible de ne pas rendre hommage Ă  Emiliano Sala, qui nous a quittĂ©s en dĂ©but d’annĂ©e, juste aprĂšs avoir signĂ© Ă  Cardiff. Alors qu’il se rend au Pays de Galles, l’avion de tourisme qui le transporte s’abĂźme dans la Manche.

L’Argentin ne jouera jamais en Premier League. En France, il avait portĂ© les couleurs de Bordeaux, OrlĂ©ans, Niort, Caen et Nantes.


Quand l’Ajax dĂ©truisait le Real Ă  BernabĂ©u (5 mars)

Real-Madrid-v-Ajax-UEFA-Champions-League-Round-of-16-Second-Leg-1577717282.jpg

Ce fut la hype 2018-19. Le parcours en C1 de l’Ajax Amsterdam de Ten Hag, emmenĂ© par les futurs trĂšs grands de Ligt, de Jong, van de Beek mais aussi par Ziyech, Tadic ou encore Onana. S’ils sont allĂ©s s’imposer Ă  Turin en quarts et Ă  Londres contre Tottenham en demies, on retiendra sans nul doute la fessĂ©e infligĂ©e au Real Ă  Bernabeu, en huitiĂšmes de finale.

AprĂšs leur dĂ©faite Ă  domicile Ă  l’aller (2-1), les jeunes Hollandais ont dĂ©truit le Real de Solari au retour (4-1). Ziyech et Tadic ont notamment Ă©tĂ© monstrueux ce soir lĂ , le Serbe rĂ©coltant mĂȘme la note de 10/10 dans l’Équipe le lendemain.


L’improbable remontada de United (6 mars)

Paris-Saint-Germain-v-Manchester-United-UEFA-Champions-League-Round-of-16-Second-Leg-1577717988.jpg

Le PSG pouvait-il faire pire que le 6-1 contre Barcelone ? Il faut croire que oui. Contre un Manchester United méconnaissable depuis le départ de Sir Alex Ferguson, les Parisiens gÚrent parfaitement le match aller des 8es de finale de la Ligue des Champions à Old Trafford. La victoire 2-0 est de bon augure avant le retour au Parc.

Mais le PSG a bel et bien un problĂšme psychologique avec la C1.

United, pourtant privĂ© de trĂšs nombreux cadres, mĂšne rapidement 2-1. Paris contrĂŽle la partie mais ne marque pas et reste donc sous la menace. Et ce qui devait arriver arriva. AprĂšs intervention du VAR, United obtient un penalty improbable dans les arrĂȘts de jeu. Rashford transforme et envoie les gamins de Manchester au tour suivant. Pour le PSG, c’est une nouvelle humiliation en Ligue des Champions.


La victoire des Reds en Ligue des Champions (1er juin)

Tottenham-Hotspur-v-Liverpool-UEFA-Champions-League-Final-1577715266.jpg

Depuis l’arrivĂ©e de JĂŒrgen Klopp Ă  Anfield, on sentait que les Reds retrouvaient leur lustre d’antan. Mais il manquait un titre pour confirmer cette (re)montĂ©e en puissance. AprĂšs trois Ă©checs (League Cup et Ligue Europa 2016, Ligue des Champions 2018), ils sont revenus sur le devant de la scĂšne par la grande porte. Contre Tottenham en mai, ils ont remportĂ© leur 6e Ligue des Champions.

Une victoire qui servit de dĂ©clic. Aujourd’hui, Liverpool est en mode machine. Le club a remportĂ© la Supercoupe d’Europe, la Coupe du monde des Clubs et caracole en tĂȘte de Premier League avec 18 victoires et 1 nul. La quĂȘte d’un tant attendu 19e titre de champion d’Angleterre semble enfin prendre fin.


France – États-Unis en Coupe du Monde (28 juin)

France-v-USA-Quarter-Final-2019-FIFA-Womens-World-Cup-France-1577715411.jpg

La compĂ©tition se dĂ©roule pour la premiĂšre fois en France. C’est un grand succĂšs populaire, les Français se dĂ©placent dans les stades et sont en nombre devant leur poste de tĂ©lĂ©vision.

(Petit) problĂšme, les Bleues s’arrĂȘtent en quarts de finale contre le futur vainqueur, les États-Unis. Et trop nombreux sont les bien-pensants qui profitent de l’évĂ©nement pour taper sur le football masculin, sans autre raison que faire du buzz. De quoi gĂącher cette belle fĂȘte.


Messi Ă©choue encore en Copa America (3 juillet)

Brazil-v-Argentina-Semi-Final-Copa-America-Brazil-2019-1577716107.jpg

La Pulga parviendra-t-elle un jour Ă  remporter un trophĂ©e avec l’Ă©quipe premiĂšre argentine ? Le temps est dĂ©sormais comptĂ©. Finaliste de la Coupe du monde en 2014 et de la Copa America en 2007, 2015 et 2016, Lionel Messi a encore Ă©chouĂ© en 2019.

Loin de son meilleur niveau, l’Albiceleste s’est inclinĂ©e en demi-finale contre l’ennemi jurĂ© brĂ©silien qui jouait Ă  domicile. Une dĂ©sillusion de plus pour le peuple argentin.


L’AlgĂ©rie remporte la CAN (19 juillet)

FBL-AFR-2019-MATCH52-SEN-ALG-1577716613.jpg

On les avait perdus de vue aprĂšs leur belle Coupe du Monde 2014. Les Fennecs ont fait leur rĂ©apparition de maniĂšre tonitruante lors de la CAN 2019. 6 victoires, 1 nul, un football lĂ©chĂ© et un sublime parcours en phase finale (victoires contre la CĂŽte d’Ivoire en quarts, le NigĂ©ria en demies et le SĂ©nĂ©gal en finale).

EmmenĂ©e par l’ancien marseillais Djamel Belmadi sur le banc, l’AlgĂ©rie a remportĂ© la deuxiĂšme CAN de son histoire aprĂšs 1990.


La finale de la Copa Libertadores (23 novembre)

Flamengo-v-River-Plate-Copa-CONMEBOL-Libertadores-2019-1577715746.jpg

Vous ne regardez pas le football sud-américain ? Grosse erreur. Cette année, la finale de la Copa Libertadores, a mis aux prises le River Plate de Marcelo Gallardo au Flamengo de Jorge Jesus.

Et si ce ne fut pas le plus beau match de l’annĂ©e, son dĂ©nouement a Ă©tĂ© incroyable. MenĂ©s au score, les Cariocas ont renversĂ© les Argentins en inscrivant deux buts aux 89e et 92e minutes de jeu. Digne de la finale de C1 1999 entre Manchester United et le Bayern.