Onefootball
Lucas Hybord

Bleus : le bilan de septembre


Deux victoires, sept buts inscrits, un seul encaissé. Voilà pour le bilan comptable collectif des Bleus, dont la place pour le prochain Euro se précise. Mais qui a marqué ou perdu des points pendant ce rassemblement ?


Coman ouragan

Il est le grand gagnant de ces deux matches de septembre. Avec trois buts et de nombreux reins adverses laissés sur le bord de la route, le Bavarois prouve que quand son corps le laisse tranquille, il est un atout considérable pour les Bleus. Matuidi a peut-être enfin trouvé un concurrent sur l’aile gauche.

La pression, Ikoné pas

Surprise de cette première liste de la saison, le Lillois n’a pas laissé passer sa chance. Alors que la concurrence est rude en attaque, mais que personne ne s’impose vraiment en remplaçant de Griezmann, Mbappé et Giroud, Ikoné a marqué un but et des points. À revoir contre des adversaires plus sérieux. Dès octobre contre la Turquie et l’Islande ?

Les blessés ont toujours tort

Coman et Ikoné qui flambent, c’est Florian Thauvin et Ousmane Dembélé qui pourraient en subir les conséquences. Le Marseillais, sur le retour avec l’OM, a fait une rechute et devrait manquer plusieurs mois de compétition. Difficile d’inverser la tendance quand on ne joue pas. Même problème pour le Barcelonais qui n’est pas épargné par les blessures. Pas sûr que son talent ne suffise pour rester dans les petits papiers de Deschamps cette fois-ci.

Umtiti, comme au Barça

Comme il l’a expliqué sur Canal + il y a quelques jours, Samuel Umtiti est champion du monde, mais il a pris un risque avec son genou pour que ce rêve se réalise. Il l’a payé la saison dernière au Barça. Blessé, il avait perdu sa place au profit de Clément Lenglet. L’histoire se répète avec les Bleus. Lors des trois derniers matches, l’ancien nancéien a joué, et plutôt bien. Il ne serait pas surprenant de le voir titulaire lors des deux prochains chocs en octobre.

Ben Yedder > Lacazette et Dembélé

Alors que Lacazette et Moussa Dembélé sont – pour le moment – snobés par Didier Deschamps, Wissam Ben Yedder fait ce que l’on demande à un attaquant. Il marque. Certes, ses deux buts en Bleus ont été inscrits contre Andorre. Mais le néo-monégasque confirme que c’est un renard des surfaces, et les Bleus ont besoin de ce profil dans leur effectif. Le Gunner et le Lyonnais vont donc devoir encore patienter.