La Premier League moins dépensière cette année
La Premier League moins dépensière cette année

Le championnat anglais ne cesse de battre des records en matière de transferts. 

Depuis quelques années, l’explosion des droits TV du championnat anglais entraine une hausse colossale du pouvoir d’achat des différents clubs en lice en Premier League. À titre de comparaison, le dernier budget Outre-Manche serait dans le Top 5 des clubs les plus riches en France.

Forcément, cette augmentation sensible des capitaux à disposition des clubs se ressent directement dans leurs dépenses sur le marché des transferts. 433 millions avaient été dépensés en 2010 par l’intégralité des clubs de Premier League. L’année dernière, les dépenses totales étaient de 1,62 milliards d’Euros.

Cette année, malgré un mercato encore une fois très animé, les dépenses globales cumulées des 20 clubs du championnat anglais sont légèrement en baisse, puisque « seulement » 1,4 milliards ont été investis pour recruter des joueurs. C’est la première fois depuis 2010 que la tendance des dépenses est décroissante (-13%).

Cela s’explique par une fenêtre estivale plus réduite, coincée entre l’effervescence de la Coupe du Monde, et une date butoir (Ce fameux Deadline Day d’hier) prématurée par rapport aux autres championnats, qui limite la marge de manoeuvre des écuries de Premier League.