Onefootball
Nicolas Basse

đź“˝Les 10 plus beaux buts de Juventus-Inter Milan


Dix joyaux.

C’est l’une des affiches du weekend. Vendredi soir, la Juventus accueillera l’Inter Milan pour un duel au sommet en Serie A.

Pour combler l’attente de cette Ă©norme opposition, voici dix des plus beaux buts marquĂ©s lors du Derby d’Italie.


  • 2014 – Stephan Lichtsteiner

Vous ne vous attendiez pas Ă  voir le Suisse dans ce classement ? Et pourtant, il est bien lĂ , servi par un Andrea Pirlo au sommet.

  • 2013 – Julio Cruz

Un énorme coup-franc dans la lucarne opposée de Buffon expédié par le grand Argentin. Un régal.

  • 1997 – Zinedine Zidane

ContrĂ´le Ă  l’extĂ©rieur de la surface, frappe enchainĂ©e du gauche. Zidane n’aurait pas pu mieux choisir son moment pour inscrire son premier but avec la Vieille Dame.

  • 2016 – Leonardo Bonucci

Une reprise de volĂ©e parfaite de la part du dĂ©fenseur de la Juventus, formĂ© Ă  l’Inter. Mais que dire de la superbe remise de Danilo D’Ambrosio ?

  • 2001 – Filippo Inzaghi

Un contrĂ´le orientĂ©, un pointu qui rebondit et trompe le gardien… Du Inzaghi dans le texte, avec une belle cĂ©lĂ©bration d’Ancelotti en prime.

  • 2005 – Juan Sebastian Veron

Dans un classement dédié aux plus beaux buts, il est surprenant de retrouver le grand Adriano à la passe. Mais il fallait récompenser son travail dos au but face à Cannavaro et la finition impeccable de Veron.

  • 2005 – Pavel Nedved

20 mètres Ă  l’entrĂ©e de la surface, plutĂ´t dans l’axe, et lucarne. Del Piero ? Non, Nedved. Car si le Tchèque Ă©tait capable de folles courses, il avait Ă©galement un talent certain sur coup de pied arrĂŞtĂ©.

  • 2009 – Claudio Marchisio

Oui, certains l’ont peut-ĂŞtre oubliĂ©, mais Ciro Ferrara a Ă©tĂ© l’entraineur de la Juventus de Turin. Et Claudio Marchisio Ă©tait capable d’enchainer un double contact et un piquĂ© du gauche en pleine surface.

  • 2017 – Juan Cuadrado

En cas de doute, mieux vaut toujours envoyer une sacoche. Proverbe Colombien.

  • 2008 – Mario Balotelli

D’abord, une petite pensĂ©e pour le pauvre Alessandro Birindelli, mis Ă  terre d’un simple coup d’Ă©paule. Ensuite, l’admiration devant cet enchainement contrĂ´le dos au but et volĂ©e supersonique en pivot.