Ligue 1 – OM et OL mordent la poussière, Bordeaux terrasse l’ASSE

Onefootball Pierre Germain

6 rencontres de la seizième journée de Ligue 1 se tenaient mercredi soir à 19h00. Passage en revue des différents résultats.


Dijon 2-1 Guingamp 

Match important pour Dijon, dépassé par Monaco après la victoire des hommes d’Henry contre Amiens hier et en besoin urgent de points. Jeannot ouvre le score dès la 14e minute de jeu pour les locaux. Dans une rencontre assez terne, les guingampais se procurent peu d’occasions, excepté la frappe de Benezet arrêtée par Allain juste avant l’ouverture du score dijonnaise.

Marcus Coco ravive les espoirs guingampais en égalisant à 10 minutes du terme.

Mais la joie est de courte durée pour l’EAG, puisque Dijon reprend l’avantage grâce à Haddadi à la 86e, un but validé par la goal-line technology, suite à l’erreur du gardien guingampais, coupable d’une faute de main.

Lyon 0-2 Rennes 

Sensation au Groupama Stadium à la pause : Rennes, mal en point et en pleine transition avec le départ de Lamouchi, mène par deux buts d’écart grâce notamment à Ben Arfa, auteur d’un très joli tir du gauche pour l’ouverture du score.

2 minutes plus tard, Siebatcheu double la mise.

Ça va pester à la pause dans le vestiaire lyonnais, d’autant que l’OL perd Ndombélé sur blessure dès la huitième minute.

Le score ne change pas et Rennes retrouve le goût de la victoire au terme de 90 minutes sérieuses. Fin de série pour les Bretons, qui n’avaient pas gagné depuis 4 matchs, et pour Lyon, invaincu depuis 6 rencontres.

Reims 0-1 Toulouse 

Toulouse n’est flamboyant lors du premier acte, mais sait se montrer efficace offensivement, à l’instar du buteur du soir, Sylla. Les Rémois dominent globalement la première période mais ne parviennent pas à concrétiser les occasions créées lors des 45 premières minutes.

Le TFC subit beaucoup au retour des vestiaires, mais Goicoechea se montre intraitable et précieux pour permettre aux Toulousains de gagner à l’extérieur pour la deuxième fois de la saison. Les Rémois peuvent nourrir des regrets au regard du manque d’efficacité offensive.

Caen 1-2 Nîmes

Tension palpable à Michel D’Ornano au retour aux vestiaires des 22 acteurs. Il faut dire que Nîmes mène logiquement à la pause grâce à un but de Bozok, et que Caen ne semble pas parti pour renouer avec la victoire, qui fuit le club normand depuis fin septembre. L’addition aurait pu être plus salée tant la domination nîmoise a été criante lors du premier acte.

Alors que le temps réglementaire touche à sa fin, Oniangué égalise de la tête en reprenant le coup-franc de Fajr.

Mais Caen n’y arrive décidément pas : Landre parvient à redonner l’avantage aux siens au bout du temps additionnel, sur l’ultime coup-franc de la rencontre. Descente aux enfers pour Caen, privé de victoire depuis 8 matchs. Nîmes remporte son cinquième succès hors de ses terres.

Bordeaux 3-2 ASSE

Parfaitement servi par Cabella, auteur d’un joli festival de dans la défense girondine, Diony donne l’avantage aux Verts juste après le premier quart d’heure de jeu.

Égalisation bordelaise grâce à Briand, qui profite d’une mésentente dans la défense stéphanoise pour égaliser. Un but étrange, avec une sortie ratée de Ruffier suivie d’une frappe manquée du meilleur attaquant français en activité en Ligue 1 (88buts), qui franchit malgré tout la ligne. Dure mi-temps pour l’ASSE, qui perd Debuchy et Subotic sur blessures.

Bordeaux reprend les devants grâce à un pénalty de Kamano avant l’heure de jeu, mais Khazri égalise pour les Verts 10 minutes plus tard, poussant dans le but vide une frappe à bout portant de Cabella seulement ralentie par Costil.

La rencontre réserve une scène bizarre alors qu’on joue le dernier quart d’heure, lorsque l’arbitre de la rencontre Clément Turpin, annule le carton rouge sévèrement attribué à Sankharé pour une réaction d’humeur suite à une faute de Selnaes largement plus répréhensible.

Pablo offre la victoire aux Girondins à la 90e minute de la rencontre.

Nantes 3-2 Marseille 

L’OM a été à deux reprises devant au tableau d’affichage à la Beaujoire au cours de la première période grâce aux buts de Sanson et Thauvin, mais les hommes d’Halilhodžić ont par deux fois su trouver les ressources pour revenir au score.

Suite à l’ouverture du score de Sanson :

Sala répond deux minutes plus tard, inscrivant là son 12e but de la saison.

Alors que Thauvin avait redonné l’avantage aux Phocéens, Abdoulaye Touré offre l’égalisation à Nantes juste avant la pause.

Boschilia donne l’avantage aux Canaris reprenant victorieusement le centre de Lucas Lima juste après l’heure de jeu.

Malgré le 11e but de Thauvin cette saison, Marseille n’a pas réussi à rompre avec ses difficultés à l’extérieur, et enregistre sa sixième défaite en déplacement.