Onefootball
Pierre Germain

Tensions au centre de formation de l’OM


Impossible de passer un week-end tranquille pour les dirigeants marseillais en ce début d’année.

L’équipe première ayant enchainé un deuxième succès consécutif en battant Dijon, on pouvait s’attendre à une petite accalmie à Marseille, après un début d’année chaotique.

Mais au retour de Bourgogne, Jacques-Henri Eyraud a non seulement découvert que son domicile avait été cambriolé, mais a également dû faire face à une petite crise au sein du centre de formation phocéen.

FBL-FRA-LIGUE1-DIJON-MARSEILLE-1549876419.jpg

Au rang des priorités du président marseillais, qui n’a pas caché son souhait de la « remettre au coeur du projet », la formation de l’OM a enregistré des progrès sensibles depuis plusieurs années.

Rénovation du stade Paul Le Cesne, renommé « OM Campus », avènement au plus haut niveau de Lopez et Kamara, finale de Gambardella en 2017 : « on est sur la bonne voie » déclarait le directeur du centre de formation de l’OM, Jean-Luc Cassini il y a quelques mois.

FBL-EUR-C3-MARSEILLE-FRANKFURT-1549876452.jpg

Mais la situation et le discours ont bien changé depuis, alors que la réserve du club est dernière du classement de National 2, et que les U19 nationaux sont actuellement relégables.

Forcément, l’ambiance est au diapason des résultats, et l’annonce du départ de l’entraineur des jeunes Patrick Léonetti à la fin de la saison, comme le fait que de nombreux éducateurs, dont le directeur du centre de formation, soient en fin de contrat en juin, sont autant d’éléments de tension au sein de l’académie marseillaise.

Le président et le directeur sportif de l’OM vont devoir gérer de front la passe délicate traversée par l’équipe pro et apaiser rapidement les tensions au sein de sa formation. Un joli casse-tête.